Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Derniers sujets
» SWTOR
Sam 26 Oct - 11:50 par Admin

» L'intégrale Stargate SG-1
Lun 3 Juin - 22:14 par Admin

» Prometheus
Ven 21 Sep - 20:53 par Admin

» Cargo
Sam 4 Aoû - 13:01 par Admin

» La Fureur du dragon
Sam 4 Aoû - 12:53 par Admin

» the moon
Sam 4 Aoû - 12:40 par Admin

» The Usual Suspects
Sam 4 Aoû - 12:30 par Admin

» 1984
Sam 4 Aoû - 12:23 par Admin

» A nous la victoire
Sam 4 Aoû - 12:10 par Admin

Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
Partenaires
Forum gratuit



Tchat Blablaland
Septembre 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
    123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930 

Calendrier Calendrier

population mondiale 2012

Dans le blizzard austral, la guerre des baleines est engagée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Dans le blizzard austral, la guerre des baleines est engagée

Message  Admin le Ven 9 Jan - 16:10



Chaque année, les feuilles tombent en automne, les magasines féminins proposent des régimes à l’approche de l’été et les écologistes prennent en chasse la flotte baleinière japonaise en décembre. Et si Greenpeace a choisi de laisser son navire à quai cette année, la Sea Shepherd Conservation Society du pirate des mers Paul Watson a engagé le combat dans les eaux de l’océan austral.

Cette année, le Japon avait choisi la discrétion (1) pour sa campagne australe qui vise à capturer neuf cents baleines à des fins officiellement scientifiques. L’organisation écologiste Greenpeace avait prévenu qu’elle ne participerait pas à la chasse aux chasseurs de baleines. Greenpeace a choisi de rester à terre et de médiatiser le procès fait à deux de ses militants. Ils avaient été arrêtés en juin dernier pour avoir volé des cartons de viande de baleine dans le but de démontrer l’existence d’un trafic.(2)

En mer, le Nisshin Maru, le navire-amiral de la flotte japonaise, n’aura pas pour autant les mains libres. Car Paul Watson est dans son sillage. Cet écologiste prêt à en découdre (il a déjà éperonné volontairement des navires-baleiniers) a engagé les hostilités cette semaine, non loin des eaux Antarctiques françaises. Six navires japonais seraient à l’œuvre.

Vendredi soir, le Steve Irwin, le navire conduit par Paul Watson, a tenté une première attaque en envoyant une vedette s’approcher d’un navire japonais pour y jeter des bombes puantes. Devant le durcissement des conditions météorologiques (vents de 50 nœuds, soit 90 km/h), les militants ont renoncé. L’an dernier, deux d’entre eux avaient été capturés par les chasseurs japonais après être montés à bord de l’un de leurs navires. Ils avaient été relâchés deux jours plus tard. De son côté, Paul Watson avait essuyé un tir d’arme à feu, sans dommages parce qu’il portait un gilet pare-balles.

L’ancien co-fondateur de Greenpeace revendique ses méthodes brutales. Il est même très fier d’être traité de pirate, un qualificatif qui lui va bien puisque le type d’actions qu’il conduit relève —pour ses ennemis— de la piraterie internationale et des tribunaux.

Début décembre, deux ministres canadiens ont très officiellement demandé que Watson soit remplacé à la tête de la Sea Shepherd, l’organisation qu’il a lui-même fondée en 1977. Le Canada lui reproche ses propos très durs sur l’abattage de plusieurs centaines de narvals emprisonnés par les glaces dans l’Etat canadien de Nunavut. Selon les autorités canadiennes, les chasseurs inuits, qualifiés par Watson de «bouchers», les ont tués pour éviter l’agonie tandis que l’écologiste critique l’absence de tentative de sauvetage des animaux avant ce qu’il qualifie de massacre.

Au printemps dernier, le Farley Mowat, l’un des navires de Watson a été arraisonné et saisi au large des côtes canadiennes, pour s’être approché trop près de navires pratiquant la chasse au phoque. Quelques jours plus tôt, le bateau sous pavillon néerlandais avait été attaqué par une trentaine de chasseurs en colère. Le Japon a demandé à plusieurs reprises que les navires de la Sea Shepherd soient considérés et pourchassés comme des pirates, et que leur pavillon leur soit retiré.

(1) Lire Top départ pour la chasse scientifique à la baleine.
(2) Lire Chasser le trafic de baleine peut conduire en prison.

Image: Un navire harponneur de baleines japonais © Adam Lau/Sea Shepherd
avatar
Admin
Admin

Messages : 439
Date d'inscription : 20/08/2008
Localisation : quelque part entre içi et là bas

Voir le profil de l'utilisateur http://sidaahrta.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum